Gros plan sur : Cassandra Guittard

Publié le 18 février 2014 par
1937962_397410327061789_249407187_n

                                                            Fiche d’identité.

Nom et Prénom : Guittard Cassandra

Date de naissance : 17 mars 1997

 

 Club : Comment en es-tu venu à la pratique du handball ?

 Cassandra : Tout d’abord, j’ai commencé le handball au collège avec l’UNSS. La pratique de ce sport m’a immédiatement plu. Comme je ne faisais pas d’activité extrascolaire, j’ai voulu me lancer premièrement dans le basket parce que je suis assez grande. J’ai donc fait deux ou trois entraînements de basket à Langon, mais ce sport ne m’a pas réellement intéressé car cette année là, il n’y avait pas d’équipe filles, c’était une équipe mixte. J’ai donc cherché un autre sport collectif et je me suis dis pourquoi pas me tourner vers le handball.

 

Club : Comment es-tu arrivé au club de Cadillac ?

 Cassandra : Je suis arrivée au club de Cadillac tout simplement parce que c’était le club le plus proche de chez moi et comme je connaissais déjà quelques personnes qui en faisaient là-bas et que l’ambiance était plutôt bonne, je me suis inscrite ici. Mon choix était au début très partagé entre ce club et celui de Paillet car des amies à moi jouaient déjà à Paillet mais l’ambiance et l’esprit sportif m’ont plus plu à Cadillac. Finalement, je regrette en aucun cas mon choix.

 

Club : Qu’est-ce qu’il te plait dans le handball ?

 Cassandra : Dans le handball, ce qui me plaît le plus, c’est l’esprit d’équipe. En réalité, c’est ce qui rend le sport plus fun ; personnellement, j’ai toujours eu la chance de tomber dans des équipes où je m’entendais bien avec les filles, notamment mes années de -18ans, on rigole tout le temps, on prend beaucoup de plaisir à jouer ensemble, on forme une vraie équipe !  Ce que j’aime aussi dans le handball, c’est le contact. J’adore mettre des bouchons à mes adversaires, même si je reconnais que je ne suis pas toujours très dangereuse en défense.

L’attaque est aussi un point du handball qui me plaît car il nous oblige à créer un jeu, un mouvement afin de créer des intervalles et pouvoir marquer. J’aime bien aussi les moments où j’arrive à marquer des 9m, ce que je ne fais pas souvent mais que je devrais faire plus souvent comme dirait mon coach et beaucoup d’autres…

 

Club : Qu’est-ce  que tu n’aimes pas dans le handball ?

 Cassandra : Ce que je n’aime pas dans le handball ? Pas grand-chose, c’est un sport qui me fascine dans sa globalité.

S’il y avait vraiment un point négatif dans le handball, c’est les moments où les supporters de l’équipe adversaire se mettent à crier, à nous critiquer voire même parfois à nous injurier depuis les gradins.
Ce qui est déplaisant également, c’est les matchs où l’arbitrage est complètement pourri, c’est une chose qui m’énerve facilement.

 

Club : Combien de temps penses-tu encore pratiquer le handball ?

 Cassandra : Je compte pratiquer le handball le plus longtemps possible car c’est une passion, mais on verra bien d’ici quelques années si mes études me permettront de continuer.

 

Club : Le joueur ou sportif qui te fait rêver ou qui t’as marqué ?

 Cassandra : Le handballeur qui me fait rêver, c’est bien évidemment Nikola Karabatic, c’est un arrière qui joue magnifiquement bien, un grand sportif, qui m’impressionne toujours autant quand je le regarde jouer. J’aimerais bien savoir jouer comme lui, ça c’est sur…

Deux autres handballeurs qui m’ont marqué : Luc Abalo, son extension et son poignet de fou et Daniel Narcisse bien évidemment qui m’a impressionné en tant qu’arrière et demi-centre pendant l’Euro 2014.

 

Club : Quel est ton palmarès ?

 Cassandra : Alors, comme je l’ai dit plus haut, avant de signer une licence, je me dépensais à l’UNSS au collège. J’en ai fais pendant 3ans. J’ai ensuite essayé le basket, un sport qui ne m’a plu du tout. Je me suis donc retrouvé au handball en -13ans filles et je ne me suis pas arrêtée depuis. J’ai donc entamé cette année ma 5ème saison consécutive, en deuxième année de -18ans filles. J’ai commencé le handball en tant qu’ailière, un poste qui ne me plaisait pas trop au début car c’est le poste où on touche le moins de balles. Je suis ensuite passée arrière droite, vu que je suis gauchère.

Je pense dans l’ensemble qu’au fur et à mesure des années, j’ai pas mal progressé grâce à mes coachs et mes coéquipières également. J’espère tout de même progressé encore durant ces prochaines années.

 

Club : As-tu un dernier mot que tu souhaiterais faire partager à nos lecteurs ?

 Cassandra : Oui, je tiens tout d’abord à remercier toutes les personnes encadrant le club, qui font en sorte de garder un club convivial comme Cadillac dans lequel on s’amuse et rigole beaucoup, et qui permettent à de nombreux sportifs de venir se dépenser dans la bonne humeur sans forcément avoir un esprit compétitif au point de se mettre une énorme pression et viser la perfection !

Je tiens également à dire que le handball est un des meilleurs sports collectifs car on retrouve à la fois du contact, de la rapidité, du jeu… c’est un sport complet !
J’invite fortement les personnes ne sachant pas quel sport exercer à venir essayer le handball, à Cadillac bien entendu…

Laisser un commentaire